Aux notes enchantées

01 décembre 2021

Coup de coeur : OMASPHERE - ECLOSION

ECLOSION_trans

 

En début d'année, j'avais eu la chance de découvrir l'excellent groupe "OMASPHERE" fondé et porté par Brice Amo avec le premier Ep "Prélude" que j'avais trouvé sublime. Mais faute de temps (nous avons quitté Nice et déménagé à Angers cet été) et un peu par manque de motivation, je n'ai pas eu l'occasion d'en faire une chronique. Mais, Brice vient de sortir ce second Ep "Eclosion" que je trouve tout aussi excellent que le premier et je me dois de vous parler de ce groupe français. 

OMASPHERE dont le nom du groupe évoque Om (la terre) Ma (tout ce qui est lié à la nature) et  Sphere ( qui Englobe l’univers créatif) a été crée par Brice Amo en 2003 dans le petit village de Lahitère (commune française située dans le département de la Haute-Garonne en région Occitanie) avec Gérard Frikman (contrebasse), rapidement rejoints par Loïc Noret (multi instrumentiste) que Brice a rencontré alors qu'ils se produisaient tous les deux sur des scènes locales. La première année les musiciens, vivent en partie de travail temporaire, ce qui va permettre de créer rapidement l'ensemble d'un répertoire. La musique est composé principalement par Brice (à l'exception de quelques-unes qu'il compose avec Loïc). Les textes sont tous signés par Brice dans un dialecte qui lui est propre aux intonations orientales. 

 

IMG_6326_web

 

Brice (à droite) et Loïc (à gauche)

Eclosion débute avec le morceau d'introduction "Chryzalis" très envoûtant, qui sonne comme du Dead Can Dance et l'excellent "The Host of Seraphim" avec son jeu de percussion et l'utilisation d'un de mes instruments à cordes frappées préférés à savoir le santur iranien. Le début du voyage musical oriental peut commencer et on enchaîne avec "Serenity" totalement porté par la voix de Brice qui m'a collé de gros frissons et apporté une pleine sérénité, d'ailleurs, ses intonations de voix de rapprochent beaucoup de Lisa Gerrard pour mon plus grand plaisir. Le tempo est assez lent avec un subtil mélange de différentes percussions avec le hang drum et le djembé en fin de morceau, entre autres est de toute beauté.


"Another World" le troisième titre est un morceau très dynamique, dansant et qui me file la patate dès que je l'écoute ! La puissance de Brice se révèle pleinement sur ce sublime titre, je ne fais plus de sport mais je suis quasiment certain que ce titre m'aiderait à motiver et repousser mes limites bien aidé par le mélange du santur, du djembé et derbouka. Bref, un régal et sans doute mon morceau préféré de l'album tout  suivant qui est "Elena", qui lui est plus un titre invitant au recueillement, c'est une chanson d'une beauté incroyable entre nappes synthétiques, le tintement d'une petite cloche et la voix de Brice tout en émotion et pureté, j'en ai la chair de poule à chaque fois que je l'écoute tellement elle me touche au plus profond de mon âme. Rares sont les chansons à me procurer cette incroyable sensation mais "Elena" en fait clairement partie.

L'Ep se termine par l'excellent titre éponyme "Eclosion" qui débute par quelques notes de Didgeridoo avant que les percussions des Tablas (petits tambours indiens) et les notes d'oud (un luth oriental) ne fassent la part belle à ce morceau et offrent une sublime conclusion à ce voyage musical totalement dépaysant.

Pour conclure, cet Ep d'OMASPHERE "ECLOSION" est un véritable coup de coeur et un sublime chef d'oeuvre de la part de Brice. J'espère qu'il sortira prochainement un album car il m'a été un peu frustrant de rester aussi peu de temps (21 min 42 sec) dans un si sublime univers musical dont je ne peux que recommander à tous les amateurs de world musique et de Dead Can Dance.

Site officiel d'OMASPHERE : https://www.omasphere.com/
Site officiel de Brice Amo : https://www.briceamo.com/
Facebook officiel d'OMASPHERE : https://www.facebook.com/OmasphereOfficial/
Facebook officiel de Brice Amo : https://www.facebook.com/briceamo

Je vous laisse avec les titres "Another World" et Elena, je vous laisse écouter les autres titres via les plateformes de streaming habituelles ;)

 

IMG_6386_web

 

 

IMG_6479-Modifier_web

  

 

 IMG_6497_web


12 avril 2021

Lůn -Chamanes : mon premier gros coup de cœur 2021

iZVAKl-w

 

Premier coup de coeur musical de cette année 2021 avec Lůn, projet musical français basé à Paris et porté par Mayline Gautié (ex violoniste d'Adagio et Idensity) et Raphaël Verguin (Rïcïnn, Spectral, Psygnosis).
C'est Mayline qui m'a contacté en janvier dernier via mon ancien blog, afin de me présenter l'univers et la musique de Lůn qui m'a complètement subjugué. J'ai été conquis immédiatement que ce soit de part le visuel et par la musique. "Chamanes", le premier Ep du groupe  est pour moi une Ôde à la féminité sacré rien que par cette sublime pochette représentant un magnifique papillon symbolique et très évocateur. A l'heure où la société se bat pour l'égalité homme/femme, qu'il y ait moins de discrimination à l'égard des femmes, je trouve ce choix particulièrement judicieux ! Tout comme la couleur verte du papillon si accrocheuse, rappelant mère nature symbole de vie, de fertilité, de vie couplé au jaune du haut du soleil offre un rendu parfait, en osmose totale. C'est un des plus bel artwork que j'ai vu à ce jour et il est signé par Okiko.

kZnwHS6s

 

Lůn mêle musiques néofolk, world, néoclassique et chamanique, en clair tous les ingrédients sont présents pour me plaire ! Et pourtant, j'étais peu confiant au départ parce que même si le visuel est sublime, j'avais peur que le côté musical ne suive pas. Généralement les contacts d'artistes français que j'ai eu m'ont toujours déçus et chez nous, quand un artiste se lance dans un style musical assez en vogue, c'est toujours la douche froide et beaucoup moins bien. Sauf qu'ici, avec Lůn, c'est loin d'être le cas et le résultat est particulièrement brillant parce que Mayline a un supplément d'âme et d'authenticité qui m'a particulièrement plu à l'écoute de "Chamanes" et ce dès le premier titre éponyme.

"Chamanes" débute de façon douce, envoûtante avec les roulements de percussions mêlés à la voix de Mayline qui chuchote un mantra dans une langue inventée , au fur et à mesure l'ambiance devient de plus en plus intense, le côté chamanique devient omniprésent qui me donne l'impression d'assister à une cérémonie rituelle en pleine nature où une déesse est invoquée. "Chamanes" est un hommage à toutes les femmes il embrasse les notions de féminin sacré, de reconnexion à la Nature et à ses cycles. La chanson est accompagné d'un clip à l'esthétisme ultra soigné, de magnifiques jeux d'ombres et de lumières avec de très belles chorégraphies envoûtantes et sensuelles : c'est l'un des plus beaux clips que j'ai vu depuis un moment. 

Vient ensuite "Prāṇa", est le seul titre instrumental de l'Ep. Le Prāṇa (aussi appelé le Qi) est cette énergie mystérieuse composant chaque élément de notre Univers. Ce morceau est pensé comme une danse vibratoire, au cours de laquelle le microcosme s'associe au macrocosme et où la matière devient contemplative mais également source de vie... Cet instrumental est une pure merveille, l'association violonce-tambour chamanique est en parfaite osmose, il y a une ambiance très orientale qui se dégage de "Prāṇa" que j'affectionne particulièrement, offrant une intensité incroyable. Il m'a été difficile de résister à danser en étant sur ma chaise pour chroniquer cet Ep ^^ Le clip accompagnant ce titre est magnifique et terriblement envoûtant

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/33PyWMbpX5A" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>

"Sedna", le troisième titre, évoque quant à lui la déesse des océans. Cette chanson est plus calme que les deux précédentes mais est tout aussi sublime de part la présence de la violoncelle de Raphaël donnant un côté poétique au titre mais également de la sublime voix de Mayline qui nous offre une autre facette de son talent vocal en ayant un chant plus clair, aiguë contrairement à "Chamanes" où sa voix était nettement plus grave, j'en ai eu des frissons.
"Sève" met en lumière cette substance invisible qui circule dans l'arbre, le nourrit et le fait grandir. J'ai bien aimé ce quatrième titre et sa sublime intro au piano/violoncelle apportant une bonne touche Néoclassique tout du long de la chanson, le résultat est sublime plein de douceur. Petit bémol cependant, pour ma part, j'ai trouvé ce morceau un chouïa trop court et je suis resté un peu sur ma faim. Ce bémol reste le seul de l'Ep et est plutôt moindre.
"Lặsteio" cinquième et dernière piste de cet excellent Ep qu'est "Chamanes" s'ouvrant par un battement de coeur qui rythmera l'ensemble de ce morceau. L'ambiance est entièrement orientale que ce soit musicalement et vocalement, du moins de part la façon de chanter de Mayline car les paroles ne le sont pas, nous restons toujours sur ce magnifique langage inventé. Ce titre m'a littéralement fait voyagé au fin fond du désert, où j'avais l'impression d'être dans un campement saharien autour d'un feu avec des danseuses dans une ambiance festive. "Lặsteio" est mon titre préféré de cet Ep

6JfTLlFQ

 

Pour résumé, "Chamanes" est un excellent premier Ep qui m'a littéralement conquis dès la première écoute et j'ai hâte de découvrir la suite de l'aventure musicale de Lůn, je l'espère, un album à venir prochainement. Si vous aimez Heilung, Angelic Foe, Dead Can Dance, Rajna les ambiances orientales entre autre, vous devriez aimer Lůn que je vous invite vivement à découvrir. 

Site officiel : https://lun-music.bandcamp.com/
P
age Facebook officielle : https://www.facebook.com/lunmusic/
I
nstagram officiel : https://www.instagram.com/lun._.music/

bovlCXrw

04 décembre 2020

HOENIX : Collapse

a2812659226_10

Le 19 juin dernier le talentueux HOENIX (Cyril Giroud d'Argoud) a sorti son premier album différents Ep "Introspection", "Anagogie" ainsi que les singles "Elevation" et "Incarnation".


Le moins que je puisse dire c'est que ce premier album est une totale réussite ! Collapse nous embarque pour un voyage musical totalement dépaysant, à l'ambiance epic électro, certains titres dégagent une atmosphère orientale (Dea Mons, Lost, Harem), d'autres de films fantastiques tel qu'Inception, certains titre sont digne d'Hans Zimmer (Sith, Collapse) ou un peu Jarrienne avec les morceaux "Youthoria" et "Kimera" qui me font penser à l'album Zoolook et la talentueuse Laurie Anderson. Sur Collapse, Cyril a cherché à mélanger des éléments primitifs tels que le fer, le bois avec des synthés ultras modernes et futuristes ! Par exemple sur les titres "Dea Mons", "Sith" et "Kimera" ce sont des impacts de ferrailles tels que le butin, la hache, une clef de biche afin de faire les percus. Sur le titre "Lost" nous pouvons entendre le Duduk (que j'ai découvert sur cet album) qui est un hautbois Arménien artisanal frabriqué par Cyril lui-même, le son de cet instrument est envoûtant et appaisant. Pour suivre Hoenix depuis "Introspection", son style reste reconnaissable entre tous malgré qu'il évolue et se diversifie

 


Ce que j'adore également avec Hoenix c'est que je découvre des chanteuses au talent incroyable ! Après Anastassia Vanja avec le titre "Incarnation" (elle participe au titre Harem), c'est au tour d'Anne-Charlotte Montville d'être mise en valeur par Cyril et qui nous envoûte avec sa voix divinement belle, douce et puissante à la fois. Tout au long de l'album, Anne-Charlotte nous offre une large palette de chants différents et uniques que ce soit sur Youthoria, Kimera, Lost, Realitree ou encore Hoenix Legacy.  J'ai une grande préférence pour le  magnifique Inner Storm, un morceau qui touche au plus profond de soi où Anne-Charlotte déploie toutes les prouesses de son talent vocal, ce morceau est une pépite. J'ai eu un gros coup de coeur pour cette chanteuse

IMG_0669_resultat

Anne-Charlotte Montville

 Pour conclure, "Collapse" est un excellent premier album d'Hoenix à la musicalité riche et variée, aucun titre ne m'a déçu ce qui est plutôt rare pour un premier album. Le début de l'album est plutôt sombre et plus les titres s'enchaîne, plus l'auditeur est emmené vers la lumière qui se révèle totalement sur le titre éponyme "Collapse" qui annonce une sorte de renaissance, un nouveau départ. 
Je vous laisse avec certains de mes morceaux préférés de l'album, enjoy !

 

 

 

 

39A3175_hoenix_profil-725x1000

 

Cyril Giroud d'Argoud

Posté par bibouille06 à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 juillet 2020

Découverte coup de coeur de l'année : Munknörr

67143931_429053691025969_5468720177971462144_o

 

Désolé de l'absence de quelques mois mais avec le confinement et ce que ça a entraîné à savoir faire l'école à mon fils chez nous, je me suis mis au code de la route et nos soirées ont été rythmées par les soirées Netflix avec Outlander, Shadowhunters, Top Chef et deux/trois fois par semaine PS4 avec God of War, mon blog est passé un peu aux oubliettes. Ceci dit, ça ne m'a absolument pas de faire pas mal de découvertes musicales via Spotify dont MUNKNÖRR

Tout d'abord voici la biographie de cet incroyable projet musical, issue du site officiel : 

"MUNKNÖRR est un projet musical nordique et celtique avec des éléments chamaniques crée par le compositeur et producteur Damián Schneider en 2018 et qui nous vient d'Uruguay. Le nom Munknörr signifie "Le vaisseau de l'esprit" en vieux nordique. Les compositions de Munknörr essaient de se rapprocher d'un son primitif naturel avec des rebondissements variés.  La chanteuse grecque Aethelwyne a une part importante dans ce projet avec sa magnifique voix envoûtante."

J'ai immédiatement été séduit part MUNKNÖRR dont l'album "Furtharuna" était dans mes suggestions Spotify avec le premier titre "Odin" et ce fut une grosse claque. Ce mélange de sons nordiques, tribaux et chamaniques sont tout simplement parfait et te prennent au plus profond ce soi. MUNKNÖRR évoque un monde révolu depuis longtemps, celui du temps du culte des runes mais également de la sprititualité liée au chamanisme, des récits sur Fimbulvetr, l'amour de la nature ou encore la rencontre entre deux cultures : les vikings et les natifs du Viland ainsi que du Groenland. 

 

Pour la composition de ses morceaux, Damián utilise aussi bien des sont de la nature que des instruments traditionnels comme la tagelharpa, la "Munkharp" qui est une harpe colombienne, la flûte, un tambour chamanique tandis que d'autres sont reproduits par VST. A noter que c'est Damián qui joue tous les intruments.
Côté vocal les voix de Damián et d'Aethelwyne sont en parfaites osmoses oscillant entre voix brutes / primitives et éthérées. Damián a une voix proche d'Einar Selvik au niveau des intonations (sans pourtant tomber dans l'imitation) à savoir claire et puissante avec le côté chamanique en plus. Quant à la voix d'Aethelwyne j'ai littéralement été scotché dès que je l'ai entendu et j'ai eu un énorme coup de coeur pour elle. La capacité vocale de cette artiste est tout simplement grandiose avec un enchaînement de différentes variations vocales que ce soit par des grognements, des chants de gorges (le morceau Sigel en est le parfait exemple) ou éthérée tel un Ange descendu du ciel pour nous offrir ses chants comme sur le magnifique titre "Isa": frissons garantis. Rares sont les artistes fémines qui me procurent autant d'émotions à l'écoute de leur voix, la première est Lisa Gerrard ensuite je mets Aethelwyne, elles ont le même talent de trascender leur voix et de transmettre différentes émotions.

IMG-20190828-WA0035-01

Damián Schneider

photo-aethelwyne

 Aethelwyne

Les titres de Munknörr restent très facilement en tête dès la première écoute que ce soit au niveau de la mélodie que des paroles (bon avec un peu d'aide en les lisant pour bien les prononcer) mais le résultat reste habilement efficace comme par exemple le dernier titre "Deyja" qui m'a percuté dès le teaser publié sur Facebook et dont je savais qu'il ferait partie de mes titres préférés ce qui n'a pas raté. Deyja (mourir en islandais) parle d'une mort symbolique pour renaître, parfois l'obscurité est nécessaire, il est bien connu que dans de nombreux cas un chaman atteint ce rôle parce qu'il a traversé des moments très sombres puis renaît en tant que guérisseur, chaman. Ce titre m'a parlé dès sa première écoute au plus profond de moi parce que même si je ne suis pas devenu chaman, j'ai vécu des années assez sombres personnellement dont je me suis remis dernièrement après un long travail sur moi, je vis une sorte de renaissance actuellement. Le clip accompagnant cette chanson est une superbe animation de TPYXA ART 

  

 Deyja litir
Ég sé á himni
Deyjandi vor
skínandi

Pour conclure, Munknörr est ma plus belle découverte musicale de cette année 2020, originale et dont je recommande à tous les amateurs, fans de Wardruna, Heilung, Myrkur. 

 Site officiel de Munknörr : http://munknorr.com
 Facebook : http://www.facebook.com/munknorr
 Bandcamp : https://munknorr.bandcamp.com/
 Chaîne Youtube : http://www.youtube.com/channel/UClh4dGAZyu5deTJ3pL7lxwg
 Facebook d'Aethelwyne http://www.facebook.com/AethelwyneVocalist
 Chaîne Youtube d'Aethelwyne : https://www.youtube.com/user/OlgaGotei13

"Sólin skín, guðirnir eru með okkur"

 

 

0017576773_10

25 mars 2020

MΩment - High Altitude

a3559079883_10

Je vous avais précédemment dit que deux artistes m'avaient motivé à reprendre mon  blog musical, le premier était  Landroid, le second est donc MΩment projet musical electro d'un mec hyper talentueux : Michaël Fristot (Melanoboy, ØBE). Décrire ce projet est quelque peu difficile car, pour moi, il est unique mais c'est également  un peu un OVNI par rapport à ce que je connais et ce que j'écoute

Après avoir sorti il y a 3 ans maintenant un premier Ep, MΩment nous revient avec un premier album "High Altitude" qui porte bien son nom, en effet c'est un album très aérien, planant. Il  faut savoir que les titres ont été composés avec improvisation en bonne partie : Michaël prépares des séquences ou des passages à jouer il enregistre tout en live. Le résultat est bluffant et ça ne se ressent pas le moindre du monde à l'écoute de l'intégralité de "High Altitude" tout s'enchaîne à la perfection, les différentes sonorités s'emêlent en totale harmonie. 

 

Avec "High Altitude" MΩment nous embarque pour un voyage d'une cinquantaine de minutes magnifiquement réparties sur 8 titres et à l'heure où tout va de plus en plus vite l'ambiance de cet album nous invite au calme mais également à la lenteur à l'image de l'excellent "Slow Dance Musique". A l'écoute de "High Altitude" la sensation de prendre de la hauteur et de déconnection est garantie ! 
Mention spéciale pour la magnifique pochette de l'album ainsi que la confection de l'album fait main par le label Choléra Cosmique (50 albums ont été édités et tous sont numérotés disponibles sur Bandcamp)

Mes titres préférés sont :  "Analogic Shades", "Slow Dance Musique" "Where Are My Shoes" et "Electronic Snoring"

 MΩment : Facebook  , Bandcamp, SpotifyYouTube

Musique : Michael Fristot
Photos : Aurore Bagarry,
Artworks : Marjorie Fristot (le bombardier)
Edition homemade Choléra Cosmique

 Un grand merci à Michaël qui, avec cet album, m'a donné l'envie de reprendre mon blog !